23 juillet 2006

Tim Burton (1958)

Il est né le 25 Août 1958 à Burbank, Etats-Unis

Les premiers enseignements chez Disney

S'il fallait citer un réalisateur qui a réussi à imposer son génie créatif au cinéma, ce serait bien lui. Tim Burton prend en effet très vite conscience de ses dons artistiques en intégrant la California Institute of the Arts, une très célèbre école d'art américaine. Il travaille ensuite sous l'égide des studios Disney, collaborant notamment sur Rox et Rouky . Après quelques courts métrages, Tim Burton se lance en 1985 dans l'aventure du long avec Pee Wee Big Adventure, le parcours délirant et burlesque d'un imbécile heureux parti à la recherche de son vélo volé. En 1988, Tim Burton passe à la postérité avec le personnage loufoque de Beetlejuice, un exorciste chargé d'aider un couple de fantômes à se débarrasser des indélicats mortels qui se sont appropriés leur maison. Le cinéaste familiarise ainsi dès ses débuts le public à son univers très personnel mêlant fantastique, poésie et macabre. Et le public adhère, comme en témoigne le beau succès rencontré deux ans plus tard par Edward aux mains d'argent.

Le succès avec Johnny Depp
Ce film marque également sa première collaboration avec Johnny Depp, qui retravaille de nombreuses fois avec le cinéaste par la suite. En 1994, Johnny Depp devient ainsi le réalisateur de séries Z devenu culte après sa mort Ed Wood, un enquêteur cherchant à débusquer qui est le cavalier sans tête dans Sleepy Hollow (1999), le tenant de l'usine à chocolat fantastique de Charlie et la chocolaterie (2005) et il prête enfin sa voix au personnage principal du film d'animation Les Noces funèbres de Tim Burton (id.), dans lequel un jeune homme se retrouve marié de force à un ravissant cadavre.
Des grosses productions intimistes

Et même aux commandes d'un blockbuster américain, Tim Burton réussit à imposer aux studios ses délires visuels, comme en témoigne l'aspect gothique du premier Batman (1989), l'univers fantasmagorique de Batman, le défi (1992) ou la folie des extra-terrestres de Mars attack! en 1996. L'année suivante, Tim Burton essuie pourtant un sérieux revers quand le studio Warner l'engage sur le développement d'un Superman avant de lui retirer le projet. Il se penche en conséquence à corps perdu dans le remake de La planète des singes, son plus gros succès au box-office à ce jour même si ses admirateurs n'y reconnaissent pas forcément la patte Burton, et lui préfèrent sans doute la douce mélancolie de Big Fish (2003), ou l'histoire d'un père mourant cherchant à se réconcilier avec son fils. Dans la vie, le cinéaste farfelu a eu un enfant de ses amours avec la comédienne Helena Bonham Carter, une actrice qu'il demandait régulièrement dans ses films.

Filmographie:

Réalisateur

[modifier]

Acteur

[modifier]

Scénariste

[modifier]

Producteur

[modifier]

Directeur artistique

[modifier]

Animation et effets visuels

Filmographie copiée collée sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Tim_Burton#Filmographie

L'étrange Noël de monsieur Jack

(The Nightmare before Christmas)

Il est également auteur du livre: la triste fin du petit enfant huître.

Googoo et Lee_

Posté par lee_ à 12:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Tim Burton (1958)

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah

    Tim Burton est un génie, un des plus grands réalsateurs de la planète. Je l'aime pour son univers, ses acteurs, son humour et ce sens de l'esthétisme.
    Un très très grand bonhomme.
    Ces films sont à peu près tous des chefs d'oeuvre.

    Posté par Tarantinette, 31 juillet 2006 à 19:54 | | Répondre
Nouveau commentaire